Easy

Easy est un aplat numérique, portrait fait à partir d’une photographie. Le titre vient de la chanson éponyme de Son Lux. Ce portrait s’inscrit dans le thème de l’artifice comme celui du masque social. La chanson de Son Lux explique relativement ironiquement une série de transformations, de travail sur soi et surtout de renonciation pour rendre des situations de détresse mentale plus faciles et mieux supporter la solitude, l’angoisse. To make it « easy ». Ce portrait représente donc la vulnérabilité, en l’occurrence d’une femme dénudée presentant son dos en noir et blanc sur fond de couleur chaude. Ce contraste de couleurs est une manière d’appuyer sa detresse, impossible à représenter graphiquement. La femme de la référence photo est très belle, et cet instant de dévoilement est celui où l’artifice et l’illusion prennent fin, où la fragilité transparaît et où alors, paradoxalement, il apparaît que finalement tout n’est pas si… easy? Si le masque social, lui, ne tombe pas, sa vanité peut cependant être perçue au travers d’instants comme celui-ci où l’Artifice est impuissant.
Format : A3/résolution maximale

Avant l’orage, est, comme « Easy », un regard dans l’intimité du sujet, et justement donc une rupture de l’Artifice, un regard brut sur le personnage aux yeux de fauve réfugié derrière ses stores.

Two Heart and No Brain est, lui, le portrait d’un couple dansant. Il ne s’attache pas au détail mais se contente de rendre les couleurs de la scène dans laquelle le couple apparaît petit et perdu dans le fond uni. Ce portrait cherche à représenter ce qui justement ne se représente pas, le passage à l’étape enivrante de l’Amour, lorsque rien ne compte plus que le ressenti? Où, encore une fois, tombent tous les Artifices de la séduction, qui semblent à présent bien vains et superflus.


RAPHAËL GREBERT

Étudiant en 2e année aux Mines ParisTech, PSl – Cycle ingénieur



Date

𝗖𝗟𝗢𝗧𝗨𝗥𝗘 𝗗𝗘𝗦 𝗩𝗢𝗧𝗘𝗦 𝗟𝗘 𝟮𝟬/𝟭𝟮 𝗔 𝟭𝟴𝗵

Lien du vote

VOTER

Artiste

Raphael Grebert
VOTER