Cosmo

« Cosmo »  : 
« joue sur la vision déformée de la réalité. A première vue un visage qui est cependant inspiré par le cosmos. Une envie d’évasion, de d’éloignement des futilités d’une société d’ultra consommation pour revenir à l’essentiel. Flotter dans l’espace, le silence. Un clin d’œil au « ça » de Freud qui ne connaît aucune règle, ni de temps ni d’espace, ni d’interdit et dont le but final est d’atteindre le plaisir immédiat.  Un monde où l’individu devient infini à l’image de cette galaxie. » 
Acrylique 90 x 116 cm 

« Joy » : 
« C’est une allégorie de l’ultra féminité. Influencé par le contenu mode, voyage, make up dont nous inonde les réseaux sociaux et leurs ambassadeurs, ce portrait souligne la coiffure de cette femme africaine. Une afro née de la beauté du cheveux naturellement crépus dont les femmes typées sont si fières. Un trait culturel que j’ai voulu valoriser car souvent moquée et rejeté. Une coiffure qui ici se transforme en véritable spectacle, vitrine aux couleurs multiples pour séduire et émerveillé.  Artificiel mais finalement essentiel. » 
Acrylique 80 x 116 cm  

« banana hair » : 
« repose sur l’accessoire qui se change en artifice. Une carricature de la mise en avant de soi, valorisation de la pure apparence. Ici un simple portrait d’une enfant dont le plus bel accessoire reste le régime de banane qui lui fait office de chapeau. Loin des réseaux sociaux et de leur superficialité, la préoccupation première de cette jeune fille n’a rien à voir avec l’apparence, ni la représentativité d’elle-même pour le regard d’autrui. »  
Acrylique 50 x 70 cm 


Lucie Estrade

« Etudiante au master MBC128 Business Consulting et Digital Organization à l’Université Paris Dauphine, je suis tombée dans la peinture un peu par hasard durant l’été 2019.  

Autodidacte, je me suis vite tournée vers les portraits, pour illustrer la beauté des femmes d’ici et d’ailleurs. A l’heure où la diversité, la féminité et la liberté sont en partie remises en cause (mouvements blacklivesmatter, #metoo, polémique sur les tenues vestimentaires des femmes etc …) j’exprime à travers mon art les visages des femmes de ma génération, leur force, leurs espoirs, leurs envies, leurs joies. 

Des portrait colorés, vivants à l’image de la femme 2020. Un manifesto pour célébrer la femme engagée, dont les imperfections deviennent perfection, celle qui s’assume, celle qui comme vous, comme moi, est libre d’être ce qu’elle est. Tout ça dans le style pop art et coloré qui est le mien. » 



Date

𝗖𝗟𝗢𝗧𝗨𝗥𝗘 𝗗𝗘𝗦 𝗩𝗢𝗧𝗘𝗦 𝗟𝗘 𝟮𝟬/𝟭𝟮 𝗔 𝟭𝟴𝗵

Lien du vote

VOTER

Artiste

Lucie Estrade
VOTER